ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE

 CONTEXTUALISATION

L'analyse du mouvement en STAPS ne se limite pas aux gestes sportifs réalisés par les meilleurs athlètes. Les gestes de la vie quotidienne sont aussi des mouvements qui sont examinés avec les méthodes issues de la biomécanique. En effet, la qualité de vie des personnes dépend beaucoup de la capacité à réaliser des mouvements fonctionnels tels que marcher, s'habiller, s'alimenter ou avoir des activités physiques. Chez les personnes en bonne santé, ces activités paraissent simples et se réalisent sans y penser. Pourtant dès que certaines maladies s'installent, ces mouvements usuels sont perturbés, limités, compensés et parfois malheureusement impossible à exécuter.

  EXEMPLE:

La marche est un mouvement complexe essentiel pour la personne car elle permet l'autonomie de déplacement. De nombreuses pathologies conduisent à des perturbations de la marche. Dans le cas de certaines monoplégies, la marche s'accompagne de mouvement de fauchage de la part de la jambe oscillante associé à une inclinaison compensatrice du tronc du coté sain. Les objectifs d'une étude biomécanique de cette boiterie sont alors de :

 

  • définir et mesurer les anomalies du mouvement
  • connaître les limitations d'activités et les déficiences
  • comprendre les mécanismes lésionnels et leurs évolutions
  • adapter une action thérapeutique comme par exemple un programme de rééducation et de réadaptation

L'analyse biomécanique de la boiterie illustrée par le vidéoclip est réalisée à l'aide d'un dispositif de caméras complété par un dispositif d'analyse dynamique. Ce dispositif composé de 2 plates-formes de forces situées sur le chemin de marche permet d'enregistrer les forces d'appui au sol exercées par le pied droit et gauche après quelques mètres de marche.


 RESULTAT:

Le graphique représente en fonction du temps le tracé de la force d'appui du pied droit d'un sujet sain dans la direction de la marche. Cette force s'appelle la force antéropostérieure. Une valeur positive de celle-ci indique une action au sol vers l'avant ; une valeur négative de celle-ci indique une action au sol vers l'arrière. Cette force antéropostérieure est responsable de la propulsion du corps ; elle est exprimée en N/kg afin de prendre en compte le poids de l'individu.

Intéressons nous au tracé de cette courbe.

La 1ère moitié du tracé de valeur positive indique un appui du pied droit au sol vers l'avant. Par conséquent cette 1ère moitié de phase d'appui a une action freinatrice et provoque une diminution de la vitesse horizontale de déplacement du corps. Par contre la 2éme moitié du tracé de valeur négative indique une action vers l'arrière. Par conséquent la 2ème moitié de la phase d'appui a une action propulsive vers l'avant qui a pour effet d'augmenter la vitesse horizontale de déplacement du corps. 
La 1ère phase bipodale débute à l'instant où le pied droit entre en contact avec le sol en avant du pied gauche et se termine lorsque le pied gauche quitte le sol. Pendant cette période où les 2 pieds sont en contact avec le sol, l'appui freinateur du pied droit s'intensifie pour atteindre sa valeur maximale à la fin de la phase bipodale. 
La phase unipodale du pied droit débute par une diminution d'intensité de l'appui freinateur qui s'applique pendant la moitié de la durée de cette phase. Ensuite pendant la 2ème moitié de cette phase, l'appui s'oriente vers l'arrière en augmentant progressivement d'intensité pour atteindre sa valeur maximale au moment où le pied gauche entre en contact avec le sol. Le pic de la force propulsive est alors nettement plus important que celui développé lors de la phase freinatrice. 
Lors de la seconde phase bipodale où le pied droit est en arrière du pied gauche, l'action propulsive du pied droit diminue progressivement d'intensité jusqu'au moment ou celui-ci quitte le sol.

  INTERET

L'analyse dynamique permet grâce à une instrumentation composée de capteurs de forces d'examiner les forces exercées par une personne sur son environnement. De ce fait elle constitue un type d'analyse biomécanique incontournable pour comprendre les causes du mouvement. L'analyse dynamique est particulièrement exploitée dans le cadre des études comparatives entre le mouvement pathologique et le mouvement dit normal réalisé par la personne saine.

La partie DYNAMIQUE de la ressource BIOMECANIQUE 3D vous permettra d'aborder particulièrement la notion de force d'action exercée par le pied au sol au cours du contact pied-sol ; nous vous recommandons spécialement de manipuler cette notion en réalisant des analyses comparées avec les mouvements de marche, course et boiteries. 

Références :

Barbier F.,  1994,: Modélisation biomécanique du corps humain et analyse de la marche normale et pathologique - Application à la rééducation, Thèse de Doctorat, Université de Valenciennes 

Watelain E., 1999: Eric Watelain E.,   1999, Proposition d'une méthode d'analyse du mouvement humain - Application à la marche du sujet hémiplégique, Thèse de Doctorat, Université de Lille 2 

Gillet C., 2004: Gillet C.,  2004, Analyse biomécanique de la marche et proposition de classes de marcheurs - application au portage de sacs à dos, Thèse de Doctorat, Université de Valenciennes

Leteneur S., 2009: Leteneur S.,   2009, Analyse clinique et expérimentale de la posture orthostatique et de la marche normale, Thèse de Doctorat, Université de Valenciennes

Hutin E., 2011.pdf: Hutin E.,  2011, Analyse et modélisation des adaptations de la marche de l'hémiplégique : application à l'injection de toxine botulique ou à l'appareillage du membre inférieur, Thèse de Doctorat, Université de Valenciennes